Le vieillissement physique est un processus continu, présent dès le début de l’existence et commun à tous les êtres vivants. Il concerne toutes les structures de l’organisme : molécules, cellules, tissus et organes.

Le vieillissement modifie la morphologie et les aptitudes des différentes structures. Les modifications morphologiques se manifestent par une involution pondérale et une diminution du nombre de cellules.

 

L’appareil locomoteur chez la personne âgée

Le processus de vieillissement ralentit le processus de restructuration et de modelage des os, qui entraine une ostéopénie.

Au niveau des muscles, on constate différents effets liés au vieillissement : diminution de la force musculaire, diminution de l’élasticité du muscle, diminution du tonus du muscle, diminution de la proprioception du muscle et enraidissement des fascias musculaires.

La fréquence et la gravité des lésions dégénératives (fissurations superficielles puis profondes siégeant en périphérie de l’articulation) augmentent avec l’âge du sujet.

Enfin, au niveau des articulations, on constate principalement une diminution d’amplitude des mouvements chez les personnes âgées. Cette limitation de mobilité provient en majeure partie de l’augmentation de la rigidité des structures avoisinantes.

A cette perte d’élasticité et de mobilité globale s’ajoutent des pathologies dégénératives liées à l’âge comme l’arthrose qui rajoutent des difficultés à effectuer des mouvements de tous les jours.

 

Les troubles vasculaires chez la personne âgée

Le vieillissement atteint les fibres myocardiques qui diminuent en nombres et en calibre, et entraine des altérations fonctionnelles de la paroi artérielle. Il affecte les gros vaisseaux en créant une importante dilatation ainsi qu’un durcissement de la paroi. Cela entraîne un ralentissement du flux sanguin.

On constate également une diminution de la sensibilité des barorécepteurs et l’apparition de varices violacées et tortueuses, ainsi que des troubles de la circulation dans les zones périphériques :

  • picotements
  • œdème des membres inférieurs

Les troubles digestifs chez la personne âgée

Avec le temps les sécrétions indispensables à la bonne digestion des aliments deviennent moins importantes, et le tonus musculaire nécessaire à leur progression dans les intestins diminue. La digestion se fait alors plus lentement et plus péniblement, provoquant souvent des gênes tels que:

  • Constipation
  • Ballonnements
  • Remontées acides